Enquête sur les rythmes scolaires

En 2013, les rythmes scolaires ont changé

Afin de répondre à la réforme de 2013 qui devait mettre en place une organisation du temps scolaire respectueuse des rythmes naturels d’apprentissage et de repos des enfants, la semaine scolaire était passée à Dauendorf-Neubourg à 5 jours (Lundi, Mardi, Mercredi matin, Jeudi et Vendredi) avec les horaires hebdomadaires de 24h, respectivement organisés pour Neubourg/Dauendorf comme suit :

  • matin : 8h20/8h30 - 11h20/11h30 (soit 3h)
  • pause : 11h20/11h30 - 13h05/13h15 (soit 1h45)
  • après-midi : 13h05/13h15 - 15h20/15h30 (soit 2h15)
  • Accueil 10 minutes avant le début des cours
  • APC 1h par semaine, sur décision du conseil

La réforme de 2017, une  dérogation possible

Le décret « Blanquer », sans remettre en cause le cadre mis en place en 2013, introduit la possibilité d’une dérogation : Il rend ainsi possible le retour à une semaine de 4 jours dans le cadre règlementaire (voir conditions dans document joint) et  s'il y a accord de la commune ET du conseil d’école.
 
Les rythmes différents d'un village à l'autre posent souvent des problèmes d'organisation périscolaire au sein de notre CAH. Cette réforme offre l'opportunité de dresser un bilan et aussi de considérer toutes les options pour permettre une organisation scolaire optimale pour la rentrée 2018 (4 jours et demi avec le samedi matin (réforme Peillon) ; 4 jours et demi avec libération d’une après-midi (décret Hamon); 4 jours (nouveau décret Blanquer)).
 
Bilan et amélioration : une enquête en cours
Un questionnaire électronique a été envoyée aux parents et à l’ensemble de la communauté éducative (enseignants, animateurs du périscolaire, ATSEM,…) afin de dresser un bilan de la réforme de 2013 et d'identifier les pistes d’améliorations. Ces éléments permettront à la commune d'envisager de nouveaux scenarii d'organisation de la semaine scolaire pour la rentrée 2018, en tenant compte des divers impacts (organisationnels, financiers, …) et seront présentés et discutés en conseil de classe.
 
L’enjeu premier étant de maintenir l’intérêt de l’enfant au centre des préoccupations.