Couvent et Maison de retraite

Les lieux emblèmatiques des villages de Dauendorf et Neubourg :

Naissance du couvent

couventC'est en 1867, à l'aube de ses quarante ans, que Madeleine Kandel (1827-1882), issue d'une famille modeste, fait construire un petit couvent (Kloesterle) sur le terrain familial.

Très rapidement un groupe de religieuses vient y prendre place.

Les soeurs s'occupent des plus démunis, des vieillards et des malades à domicile.

La maison des soeurs accueille petit à petit davantage de monde.

Construction d'une chapelle et agrandissement

Le curé Martz, après la réalisation de l'Eglise Saint Cyriaque, se penche sur la situation délicate des soeurs du kloesterle, un peu débordées.

Il fait construire en 1887 la chapelle, qui sera déjà agrandie dix ans après.

En 1888 est construite une maison dédiée à l'habitation de la communauté des soeurs, maison dite du "sacré coeur".

En 1890, des batiments comprenant des habitations et une partie agricole, appelés "La Ferme" sont édifiés. Le site du couvent avec les cultures et l'élèvage d'animaux, permet alors aux soeurs de vivre en autarcie, à l'instar du monastère cent ans plus tôt.

Bien plus tard, en 1932, une aile du couvent est construite. Il se destine à de nouveaux pentionnaires et à l'accueil d'enfants pendant les vacances.

La maison de retraite

Maison de retraiteLa vocation de la maison de retraite débute après l'extension du site au début du XXème siècle, et héberge environ 70 personnes.

En 1989 a lieu une ultime extension des bâtiments, dits "Notre Dame".
Le bâtiment Saint Joseph est rénové en 1994.

Désormais la maison de retraite du Sacré-Coeur, classée EHPAD (Etablissement d'Hébergement pour Personnes Agées Dépendantes), peut acceuillir 110 résidents dont 16 personnes en unité Alzheimer.

Les lieux emblèmatiques des villages de Dauendorf et Neubourg :